Edito – Edition 2015


Edito - édition 2015

Affiche cinepride 2015

En 2015, pour la douzième fois, Cinépride célèbre la visibilité de toutes les sexualités dans le cinéma contemporain. A travers 21 séances, 17 fictions, 2 documentaires, 10 courts-métrages, les films de plus de 12 nationalités de l’édition 2015, nous donnent à voir autant de visages de l’homosexualité, de la bisexualité et de l’identité de genre aujourd’hui. Un panorama riche en émotions et sensations où se mêlent le trouble, la réalité, la fiction, la tragédie… et même, heureusement, la comédie !

Cette douzième édition démarrera tout en délicatesse avec le très intime Lilting, en présence du réalisateur Hong Khaou, où deuil, amour filial, amour charnel et amitié s’entrelacent. Vous passerez de ces sentiments furtifs et délicats à la colère avec le puissant Out in the Night, narration de la machine judiciaire américaine qui tente de broyer sept femmes, lesbiennes et afro-américaines. Comme l’émotion creuse l’appétit, nous vous invitons à un brunch dimanche, juste après la projection du très drôle et revendicatif Pride. Dans les prisons, chez les mineurs, « mais ils/elles sont partout ! », et même dans les films de science-fiction comme le démontrera brillamment l’étincelant Laurent DeLaNuit lors d’un voyage au coeur de la galaxie LGBT dans la SF. Nos héros et héroïnes queer sont dans une relecture de la vie du Christ (Little Gay Boy) ou un road-trip décalé (Dyke Hard). Mais ils nous emmènent aussi en Suède avec les amours impossibles d’une jeune trans MtoF (Something Must Break), au coeur de Stockholm de 1983 et des amours naissantes à l’heure de la déclaration de guerre au SIDA dans une série ultra-réaliste de 3 épisodes (Snö). A moins que vous ne choisissiez la torpeur de l’été de Sangaile (Summer) en compagnie de sa réalisatrice, Atlanté Kavaïté, ou de regarder filer le temps des 52 Tuesdays qui jalonnent la transformation de Billie et sa mère, coup de coeur de l’équipe Cinépride, qui clôturera le festival.

Parce qu’apprendre à parler et vivre l’identité de genre se construit dès le plus jeune âge, Tomboy de Céline Sciamma, sera présenté en partenariat avec la ville de Nantes dans une séance Nantado, dès 10 ans. Cinépride est aussi heureux d’entamer un partenariat avec l’association Accès au Cinéma invisible pour la projection du magnifique mais invisible Go Fish (1994).
Pour ces émotions, cette diversité, cette fierté… Cinépride est une célébration, une fête et c’est pourquoi, cette année encore le collectif Wonderground nous proposera un concert et un DJs set, samedi 30 mai au bar Les Charbonniers. Nous avons renouvelé notre partenariat avec TIC 44 pour rendre Cinépride accessibles aux sourds et malentendants toutes les séances sous-titrées. Dans la joie, la fierté et l’enthousiasme anticipés de partager ces beaux moments de cinéma, toute l’équipe Cinépride vous attend nombreux-ses pour cette édition 2015 !

Retour
French
Aller au contenu