Sélection 2019

Bixa travesty – samedi 15 juin • 18h15 – avant-première
Documentaire de Kiko Goifman et Claudia Priscilla, Brésil, 2018, 1h15, VOST Dans le Brésil des favelas et des boîtes de nuits alternatives, l’artiste pop et activiste MC Linn da Quebrada nous emmène dans les quartiers pauvres de São Paulo en nous dévoilant sa vision du machisme et du genre. Précédé de l’intervention du groupe de chant Céline and the Gouines et du court métrage Riot Not Diet de Julia Fuhr Mann.
COMING OUT – dimanche 16 juin • 16h – discussion avec l’association contact après le film

Documentaire de Denis Parrot, France, 2019, 1h03
Documentaire émouvant qui regroupe des vidéos bouleversantes postées en ligne par des jeunes du monde entier, Coming Out nous fait vivre au plus près ce moment de basculement intime et social qu’est le coming out sous toutes ses formes.
Séances également le vendredi 14, à 20h30 à l’Éden (Ancenis) et lundi 17, à 20h au Beaulieu (Bouguenais).

consequences – samedi 15 juin • 14h – avant-première

Drame de Darko Štante, Slovénie, 2019, 1h33, VOST
Attention, certaines scènes peuvent heurter la sensibilité du public
À 17 ans, Andrej est placé dans un centre de détention pour jeunes. Il y intègre un groupe de garçons délinquants avec lesquels il se perd dans la drogue et la violence. Mais bientôt les désirs d’Andrej le rattrapent… Démasqué, il va devoir faire un choix pour rester fidèle à lui-même…

erik & erika – dimanche 16 juin • 11h30 

Drame de Reinhold Bilgeri, Autriche, 2018, 1h29, VOST
L’histoire vraie d’Erik Schinegger, championne du monde de ski en 1966, déclarée fille à la naissance et élevée comme telle jusqu’à ce que des examens la disqualifient pour concourir dans la catégorie femme. Retour sur sa vie et son combat pour la reconnaissance de son identité

Hard Paint – Mercredi 12 • 18h 

Drame de Marcio Reolon et Filipe Matzembacher, Brésil, 2018, 1h58, VOST. Interdit -12 ans.
Attention, certaines scènes peuvent heurter la sensibilité du public
Pedro vit reclus chez lui à Porto Alegre et gagne sa vie en tant que Cam Boy. Devant sa caméra il se déshabille, suscite le désir de ses admirateurs par un subtil jeu de lumières et de peintures colorées qu’il étale sur son corps nu. Un jour, il découvre qu’un autre imite ses performances et décide de le rencontrer. Teddy Award 2018.
Egalement toute la semaine au Katorza.

Haut-perchés – Mercredi 12 • 20h45 – Avant-première, en présence des réalisateurs 

Comédie dramatique de Olivier Ducastel et Jacques Martineau, France, 2019, 1h29
Une femme et quatre hommes se retrouvent dans un appartement en plein ciel au-dessus de Paris. Iels ont tous.tes
été durement marqués par leur relation avec le même homme. Ce soir-là, iels décident d’en finir avec cette histoire.

He Loves me – Samedi 15 • 16h 

Drame de Konstantinos Menelaou, Grèce / UK, 2018, 1h13, VOST. Interdit -18 ans.
Un couple qui rencontre des difficultés s’éloigne de la ville pour passer du temps ensemble en pleine nature, isolé de tout. Un narrateur nous donne accès aux pensées et réflexions d’un des protagonistes.  Les deux hommes parviendront-ils à se retrouver ? Un cadre sublime pour une réflexion intime sur l’amour et le couple.
Précédé du court métrage Dolfin Megumi (Rubber Dolphin) de Ori Aharon.

Las Hijas del fuego – Vendredi 14 • 22h30 

Drame porno de Albertina Carri, Argentine, 2018, 1h51, VOST. Interdit – 18 ans.
Un groupe de jeunes femmes sillonne l’Argentine au volant d’un minibus volé. Au gré des rencontres, charnelles et sensuelles, de plus en plus de partenaires se joignent à ce voyage libérateur et rebelle dont le carburant est le désir, la pulsion et la recherche du plaisir.

Les Funérailles des roses – Vendredi 14 • 18h30 – présenté par Laurent Delanuit 

Drame de Toshio Matsumoto, Japon, 1969, 1h48, VOST. Interdit – 12 ans.
Attention, certaines scènes peuvent heurter la sensibilité du public

Les aventures d’Eddie et son groupe d’ami.es. Point de jonction des bars travestis, cinéastes indépendants et conflits amoureux, Eddie est une femme haute en couleurs qui évolue dans une histoire à plusieurs ni-veaux se déroulant dans toute la finesse  et l’art de la Nouvelle Vague japonaise.

luciérnagas – Dimanche 16 • 14h – Discussion avec la Commission Droit d’Asile de NOSIG

Drame de Bani Khoshnoudi, Mexique, 2018, 1h28, VOST
Ramin s’est enfui de son pays dans un cargo suite à des violences homophobes. Maintenant dans le port de Veracruz, entre mer et incertitude, perdu sur terre et dans son âme, réussir à vivre semble une tâche difficile qui s’annonce dans ce pays d’accueil et d’exil.

Nina – Jeudi 13 • 20h45

Drame de Olga Chajdas, Pologne, 2018, 2h10, VOST
Nina et son mari cherchent à tout prix à avoir un enfant. Dans leur recherche d’une mère porteuse, ils croisent la route de Magda, jeune lesbienne pleine de vie. La vie de chacun.e va alors être bouleversée par la tournure des événements.

Portrait de la jeune fille en feu – mardi 11 • 20h – avant-première et ouverture du festival et en présence de la réalisatrice

Drame de Céline Sciamma, France, 2019, 1h59
1770 en Bretagne. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse qui résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret.
Connue pour ses portraits de femmes mis en scène avec grande finesse, Céline Sciamma revient avec son nouveau film présenté en avant-première et en sa présence.

Tell it to the bees – Dimanche 16 • 17h45

Romance de Annabel Jankel, USA, 2019, 1h46, VOST
Attention, certaines scènes peuvent heurter la sensibilité du public

Dans les années 50, dans un petit village de Grande-Bretagne, une femme médecine développe une relation avec la mère d’un de ses jeunes patients. Un film qui brosse le portrait de femmes courageuses dans une société patriarcale et conservatrice.

The blond one – Dimanche 16 • 17h45 – clôture du festival

Romance de Marco Berger, Argentine, 2019, 1h48, VOST
Dans la banlieue de Buenos Aires, Gabriel, un jeune veuf qui doit travailler pour s’occuper de sa petite fille, se met en colocation avec Juan, son collègue. Une relation ambigüe s’installe entre les deux hommes. Marco Berger est vraiment le spécialiste des ambiances tendues et pleines de désir !

The lavender scare – Jeudi 13 • 18h45 – discussion avec l’association l’autre cercle après le film

Documentaire de Josh Howard, USA, 2017, 1h17, VOST
Documentaire poignant qui revient sur la plus longue chasse aux sorcières de l’histoire américaine où des dizaines de milliers de fonctionnaires ont perdu leur emploi sans autre raison que leur orientation sexuelle.

Venus – Vendredi 14 • 20h45

Comédie dramatique de Eisha Marjara, Canada, 2018, 1h35, VOST
Sid trouve enfin le courage de faire son coming-out de femme trans au moment même où Ralph, un adolescent de 14 ans apparaît dans sa vie en affirmant qu’il est son fils. D’abord considéré comme un obstacle dans sa quête de réalisation et d’affirmation, cette nouvelle arrivée dans sa vie ne serait-elle pas plutôt la solution à tous ses problèmes ?

Soirée courts métrages – samedi 15 • 20h30

Films courts d’ici et d’ailleurs, 2h30 environ, VOST et films français sous-titrés français
Projection en deux parties entrecoupées d’une pause
Attention, certains courts peuvent contenir des scènes explicites ou violentes

PONYBOÏ de Sadé Clacken Joseph (USA, 2018)
BABES ROLL OUT de Brynhildur Thorarinsdottir & Sanna Carlson (Suède, 2017)
CHAIR AMOUR de Patrick Serre (France, 2019)
OUT AGAIN de Robin Cloud (USA, 2017)
HOUSE OF AIR de Brian Fairbairn & Karl Eccleston (UK, 2017)
LAISSEZ-MOI DANSER de Valérie Leroy (France, 2017)
BECAUSE YOU’RE MINE de Jean-Baptiste Huong (France, 2018)

BACCHUS de Rikke Alma Krogshave Planeta (Danemark, 2018)
RUOK de Jay Russell (USA, 2018)
CONCERN FOR WELFARE de Fadia Abboud (Australie, 2018)
SWITCH de Marion Renard (Belgique, 2018)
FOXY TROT de Lisa Donato (USA, 2017)
ETAGE X de Francy Fabritz (Allemagne, 2016)

Back
English
Skip to content